La mixologie, ou l’art du cocktail, séduit de plus en plus de personnes. Cet art présente cependant un risque méconnu ! Et pourtant de plus en plus fréquent : les brûlures à cause d’un cocktail flambé. TCA Transconseil vous en dit plus sur les risques de la mixologie…

Les risques de la mixologie

Cette nouvelle tendance fleurit, et les bars à cocktails poussent comme des champignons. Mais si les cigarettes sont maintenant interdites à l’intérieur, les barmans sont de plus en plus nombreux à mettre le feu ! La mixologie est un art qui se répand comme une traînée de poudre, et savoir-faire et créativité sont alors le maîtres mots.

Plus qu’un simple mélange, les cocktails sont aujourd’hui considérés comme de vraies recettes gastronomiques respectant codes et techniques de fabrication précis et rigoureux.

La volonté de se distinguer s’exprime, en outre, à travers le développement de créations originales, savoureuses et impressionnantes… Au point d’y mettre le feu !

En effet, des shooters et cocktails dignes d’alchimistes fous enflamment aujourd’hui les bars et les clubs. Pour le plus grand bonheur des fêtards ! Véritables shows qui impressionnent, les shots, shooters et cocktails flambés ont le vent en poupe.

A New york, Dave Arnold utilise même de l’azote liquide ou encore une tige incandescente, pour en mettre “plein la vue”.

Spécialiste de la gastronomie moléculaire, il fait appel à ses connaissance scientifique et à son imagination pour trouver des recettes de cocktails toujours plus explosives ! Mais s’il reconnaît l’aspect dangereux de ces mélanges, et prend les précautions nécessaires pour éviter la moindre erreur, d’autres se montrent moins prudents…

Des brûlures importantes

Si ces risques sont méconnus, ils sont pourtant bien réels, et de nombreux établissement peuvent en témoigner.

Nous pouvons ainsi mentionner le “Lola’s” à Manchester. Une cliente a subit des brûlures au troisième degré au visage, au cou et au décolleté, après y avoir commandé un “flaming sambuca”. Ce cocktail flambé, à base de liqueur à l’anis italienne, a embrasé les cheveux de la jeune femme…

Plus grave encore, au restaurant La Fondue en Folie en Saône et Loire, un digestif que tentait d’enflammer un client a causé l’explosion d’une bouteille de rhum. Plusieurs personnes furent alors blessées, et deux ont subi de graves brûlures internes provoquées par l’inhalation des vapeurs incandescentes.

Des recettes pour faire des shots ou des cocktails flambés se trouvent très facilement en ligne. Et il arrive parfois de recenser des accidents domestiques du même ordre (comme au Québec en Novembre dernier).

Les risques de la mixologie sont bels et bien réels. Et si ces accidents ne sont pas toujours aussi graves, ils en restent néanmoins dangereux. Et bien plus fréquents qu’on l’imagine…