L’assurance perte d’exploitation permet à l’entreprise de compenser les effets de la diminution du chiffre d’affaires et de faire face à ses charges fixes. TCA Transconseil vous en dit plus.

Inondation, tempête… épidémie, lorsqu’une entreprise subit des dommages directs ou indirects, comme la fermeture administrative, elle est le plus souvent obligée d’interrompre son activité et à ce titre perd du chiffre d’affaires. Si la trésorerie est solide, la fermeture, de quelques jours ou quelques semaines ne provoquera pas de faillite. Mais l’arrêt de l’exploitation sur une période plus longue peut mettre en danger l’avenir de l’entreprise. Les clients se fourniront ailleurs et ne reviendront peut-être pas. La couverture de ce risque trouve sa solution avec la signature d’un contrat d’assurance comprenant une clause de perte d’exploitation avec ou sans dommage. Quid de la garantie perte d’exploitation ? Quels sont les risques couverts ? Quel est le montant de l’indemnité ? Réponses.

 

1 – Définition de la garantie perte d’exploitation

Lorsqu’un sinistre couvert par votre garantie perte d’exploitation entraîne une interruption de l’activité, votre assureur vous verse indemnité destinée à compenser la baisse de chiffre d’affaires. Autrement dit, en cas d’incendie, de catastrophe naturelle, de vol ou encore de bris de machine (matériel endommagé ou détruit), souscrire une assurance perte d’exploitation vous autorise à  relancer votre activité dans de bonnes conditions !

 

2 – Perte d’exploitation : pour qui ?

Cette garantie est destinée à tous les professionnels dont les locaux, le matériel et /ou la marchandise sont exposés à des risques de dommages. Cependant les pertes d’exploitation peuvent se produire lors d’une fermeture administrative, ce qui signifie qu’il n’y a pas de dommages à l’entreprise, mais une fermeture totale ou partielle.

 

3 – Quelles garanties ?

La garantie « pertes d’exploitation » implique le versement d’une indemnité à l’entreprise en difficulté momentanée. Cette somme d’argent compense les effets de la diminution ou de la suppression du chiffre d’affaires. Elle servira à payer les charges fixes telles que charges salariales éventuelles, charges sociales, loyers ou encore des intérêts d’emprunt. La liste n’est pas exhaustive. Un grand nombre de compagnies d’assurance propose la couverture perte d’exploitation de base. Les dommages couverts sont par exemple :

  • Incendie, explosion, foudre, fumées ;
  • Accident avec un véhicule ;
  • Accident électrique ;Catastrophes naturelles, tempête, grêle / poids de la neige /gel, dégât des eaux, débordement en cours d’eau ;
  • Vandalisme
  • Attentats et actes terroristes.

Ou bien avec des garanties complémentaires. Cette garantie complémentaire prendra par exemple en charge les dépenses exceptionnelles des actions nécessaires à minorer la baisse du chiffre d’affaires. Ce peuvent être des frais de transport, la location de matériel de remplacement ou encore d’un local provisoire, ou des opérations marketing et enfin une obligation de travailler avec des sous-traitants.

 

4 – Les indemnisations ? 

La période d’indemnisation c’est-à-dire la durée en mois ou années pendant laquelle les indemnisations seront versées est fixée par avance dans le contrat d’assurance perte d’exploitation. Le chef d’entreprise devra fixer lui-même cette période en estimant de manière prévisionnelle le temps nécessaire pour la reprise totale de son activité en fonction du sinistre qu’il souhaite prévenir.

La période d’indemnisation est en général de 1 à 3 ans.

L’indemnisation se base sur les montants de marge brute d’exploitation de l’entreprise indispensable au paiement des charges.

 

5 – Quel coût ?

Le tarif d’une assurance perte d’exploitation dépend de l’activité de l’entreprise, du prix des matériels, des processus sécuritaires mis en place face au risque potentiel. Le prix de l’assurance perte d’exploitation se définit à partir d’un chiffre d’affaires x par un taux au millième. De 0,8 à 5 pour 1000 : pour une prime de 5 pour 1000, le montant à payer sera de 0,50 euro par tranche de 100 euros de capital. Le taux est calculé à partir d’une situation en temps T et réactualisé tous les ans en fonction des investissements de l’entreprise et de la marge brute. En général, les compagnies d’assurance fixent un montant minimum et maximum.

6 – TCA Transconseil, votre assurance perte d’exploitation 

Notre compagnie d’assurance est l’un des leaders français pour la couverture des risques atypiques. Notre ingénierie spécialisée dans la couverture des pertes d’exploitation est à la pointe du conseil auprès des entreprises. Contactez-nous pour obtenir une cotation qui couvrira vos risques avec le maximum d’efficacité et au prix le plus juste. Chaque situation étant spécifique, nous étudierons ensemble vos besoins. Nous y répondrons avec les garanties de base complétées, si vous le souhaitez par des garanties complémentaires inhérentes aux risques susceptibles d’être subits.